1962-Walter UlbrichtSept jours après la naissance de la République Fédérale d'Allemagne (RFA), le Congrès du peuple allemand se réunit, le 30 mai 1949, dans la zone d'occupation soviétique pour adopter sa propre constitution.

Le 7 octobre, dans l'est de l'Allemagne, naît officiellement la République Démocratique d'Allemagne (RDA). La tension ne cesse alors de monter entre l'Allemagne de l'ouest et l'Allemagne de l'est.

En 1952, Staline propose de les réunifier, à condition que cette Allemagne unie soit neutre : la RFA et les occidentaux refusent.

A Moscou, après la mort de Joseph Staline, des membres du Bureau politique du Soviet Suprême doutent de la fidélité du gouvernement de RDA envers l'URSS. Semionov, l'ambassadeur russe à Berlin-est, organise alors, avec des conseillers soviétiques, une "manifestation spontanée revendicative"...


L'objectif secret est d'obtenir l'allégeance absolue de Walter Ulbricht, dirigeant de la RDA ! Le 16 juin 1953, un cortège de maçons "en colère" se dirige vers le siège du gouvernement. Des opposants au régime en profitent pour se joindre au cortège. Le 17 juin, des centaines de milliers de berlinois descendent dans la rue. D'autres manifestations ont lieu dans d'autres villes et des grèves éclatent ici et là.


Des drapeaux rouges sont brûlés, des pierres sont jetées sur la police et des incendies sont allumés. Walter Ulbricht fait alors urgemment appel à l'armée soviétique. Les blindés russes tirent sur la foule et tuent des dizaines de personnes. La police est-allemande arrête 16.000 manifestants et le calme revient. En 1954, l'URSS donne sa souveraineté à la RDA,  laquelle intègre docilement le Pacte de Varsovie 2 ans plus tard...