1999-Lee Kuan YewDepuis la mise en service du Canal de Suez, la colonie britannique de Singapour connaît un fabuleux essor économique. En 1930, elle devient l'un des plus grands ports du monde et sa population dépasse les 500.000 habitants.

Puis l'île de Singapour devient autonome en 1959 et Lee Kuan Yew est élu au poste de premier ministre du gouvernement. Il entreprend alors d'industrialiser l'île à outrance et attire ainsi des capitaux étrangers.


En février 1963, avec l'aide des britanniques, Lee Kuan Yew déclenche l'opération Coldstore pour éradiquer le communisme de l'île. Il en profite pour faire également arrêter ceux qui s'opposent à lui au sein de son propre parti (le PAP, Parti de l'Action du Peuple) : 111 dirigeants du PAP sont donc jetés en prison.


Le 9 août 1965, la République indépendante est proclamée et,  en 1971, les britanniques quittent définitivement Singapour.

A partir de 1980, Lee Kuan Yew met en place un système qui incite fortement les femmes des milieux défavorisés à se faire stériliser quand celles des milieux aisés sont incités à procréer.

Dans le même temps, l'économie de l'île se concentre sur les industries de l'électronique et de l'informatique. Puis, en 1990, après 31 ans passés à la tête de l'état, Lee Kuan Yew quitte son poste de premier ministre et devient alors... Grand ministre.

Utilisant l'Internal Security Act, une loi mise en vigueur par les britanniques, il parvient facilement à mettre en prison les dirigeants de la nouvelle opposition. Les médias quant à eux sont officiellement au service de la nation singapourienne et de son gouvernement. En 1999, 82% des habitants de l'île vivent dans des habitations à loyers modérés. Au tout début du 21ème siècle, le fils de Lee Kuan Yew devient à son tour 1er ministre...