L'URSS n'obtient pas de bons résultats économiques et, sur le plan idéologique, la doctrine communiste tarde à gagner l'Europe occidentale. Il reste alors aux russes leur supériorité militaire pour étendre leur domination sur cette partie de l'Europe. Leurs experts militaires affirment que cet objectif doit être réalisé dans les 4 ans qui viennent. Il leur faut donc consacrer ce délai à l'augmentation massive de leur potentiel militaire, ainsi qu'à celui de leurs alliés.

1951-blindes en Europe de l estEn janvier 1951, à Moscou, une conférence réunit un haut représentant politique et un haut représentant militaire de chacun des pays du bloc soviétique, l'URSS étant quant à elle représentée par Staline, Molotov, de nombreux maréchaux et généraux de l'Armée Rouge et plusieurs membres du bureau politique du Parti Communiste. Joseph Staline prend alors la parole et présente une brève analyse de la situation...

"Aucune armée européenne n'est capable de s'opposer sérieusement à l'armée soviétique et il est même à prévoir qu'il n'y aura pas de résistance du tout. La force militaire actuelle des Etats-Unis n'est pas très grande. Le camp soviétique possède donc temporairement une nette supériorité dans ce domaine. Elle n'est cependant que provisoire, pendant quelques 3 à 4 ans. Ensuite, les USA disposeront de moyens de transport rapides pour amener des renforts en Europe..."

"Ils pourront également faire jouer à plein leur supériorité en ce qui concerne l'arme atomique. Par conséquent, il faudra mettre à profit ce bref délai pour parachever la préparation systématique de nos armées, en y engageant tous nos moyens économiques, politiques et humains. Seule une mobilisation totale de nos ressources nous permettra de saisir cette unique occasion d'étendre le socialisme à l'Europe toute entière."