Fils d'un riche propriétaire terrien, le jeune Fidel Castro suit des études pour devenir avocat. Cuba est aux mains du dictateur Fulgencio Batista, lequel musèle la population. Le 26 juillet 1956, avec un groupe d'autres étudiants armés de quelques fusils, Fidel Castro tente dérisoirement de renverser le tyrannique Batista. L'opération échoue rapidement et Castro est jeté en prison. Puis il est chassé de l'île de Cuba, avec interdiction d'y revenir.

1959-Fidel_Castro in WashingtonIl y revient cependant avec une centaine d'hommes et ils débarquent sur une plage où ils se font massacrer par l'armée de Batista qui, à l'affut, les attendait. Che Guevara et Fidel Castro font partie des rares survivants et parviennent à prendre la fuite.

Ensemble, ils rassemblent alors, dans la jungle, une solide armée de plusieurs milliers de guerilleros : des d'étudiants et des paysans cubains résolus à faire cesser la dictature de Batista.


Puis l'insurrection gagne toute la population de l'île et le gouvernement américain décide de soutenir ce qu'il croit être un rebellion nationaliste. Les "castristes" parviennent à renverser la dictature et Fidel Castro prend la tête du pays.


Il décide alors de nationaliser les entreprises américaines qui résident à Cuba. Furieux, le président Eisenhower décrète un blocus économique qui étrangle l'île de Cuba. Pour s'en sortir, Castro se tourne vers l'URSS...

Cuba devient alors une République socialiste. Une tentative de débarquement d'anti-castristes échoue en avril 1961 puis, en octobre 1962, la CIA informe le président John Kennedy que les russes ont installés, dans l'île de Cuba, des missiles pointés sur les USA. Les Etats-Unis menacent l'URSS qui préfère retirer ses fusées. Le blocus économique autour de Cuba est alors sévèrement renforcé par les américains...