1986-Margaret Tatcher-Ronald ReaganMargaret Tatcher est élue députée du parti conservateur anglais en 1959.


Nommée ministre de l'éducation en 1970, elle commence par supprimer les distributions de lait aux enfants des écoles, ce qui lui vaut le surnom de "voleuse de lait" dans la population britannique.


En 1975, elle devient présidente de son parti et, en 1979, accède au poste de 1er ministre. L'ultralibérale qu'elle est entraîne alors l'Angleterre sur la voie de l'austérité et de la rigueur.

Tatcher entend réduire au strict minimum le rôle de l'état et, par le biais de privatisations massives, veut donner la plus grande place possible aux entreprises marchandes. Comme à l'époque victorienne, elle prône le goût de l'effort et du travail et favorise l'initiative privée individuelle.

En 1982, elle n'hésite pas à envoyer l'armée britannique reprendre les minuscules et désertiques îles Falkland qu'occupent indûment quelques militaires argentins. Ces îles, qui sont récupérées en 3 semaines, lui apportent une grande popularité.

Pour mieux convertir les salariés à l'individualisme, Margaret Tatcher s'emploie à briser les syndicats ouvriers britanniques. Elle réussit notamment à faire plier les mineurs engagés dans une très longue grève en 1984. Son intransigence en politique lui permet de récolter le sobriquet de "Dame de fer" et son hostilité viscérale à l'Europe celui de "De Gaulle en jupons". 

Puis, en 1987, Margaret Tatcher crée la Poll Tax, un nouvel impôt qui provoque la colère d'une grande majorité d'anglais. Jusqu'en 1990, elle s'oppose farouchement à la construction de la Communauté Economique Européenne mais elle est désapprouvée par les électeurs. John Major la remplace alors et Margaret Tatcher, elle qui a tant marqué la Grande-Bretagne de ses idées ultralibérales, se retire totalement de la vie politique.