Au Montenegro, le roi Nicolas 1er marie sa fille et unit du même coup sa famille à la famille royale d'Italie. En 1914, le Montenegro s'allie à la Serbie et entre en guerre contre l'empire Austro-hongrois. Contraint de signer un armistice en 1916, Nicolas 1er doit alors faire face aux chefs de clans de son royaume qui, finalement, obtiennent sa déchéance à la suite d'un vote de l'Assemblée nationale. Mais les députés vont plus loin...

1914- Montenegro-armeeIls décident également que leur pays intégrera par la suite la Yougoslavie. Sur ce, Nicolas 1er décède et son fils Danilo abandonne le trône à son neveu Michel. Mais ce dernier renonce également à la couronne du Montenegro et préfère partir pourquivre ses études de Sciences politiques en France. Avant de partir, Michel fait logiquement allégeance à son cousin Alexandre de Yougoslavie. Durant la 2nde guerre mondiale, Hitler contacte le prince Michel...

Il lui propose de prendre la tête d'un Montenegro indépendant et rattaché à l'Allemagne nazie. Le prince refuse. A la fin de la guerre mondiale, il s'installe à Belgrade, dans la Yougoslavie communiste que dirige un héros de la résistance, le maréchal Tito. Cependant, c'est à Paris que le prince Michel meurt le 24 mars 1986. Sont fils Nicolas est né en France, dans le Puy-de-Dome, et travaille désormais comme architecte à Paris.

Marié à une marocaine qui lui a donné 2 enfants, le prince Nicolas ne s'intéresse pas du tout à l'histoire monarchique de ses ancêtres. Toutefois, la cérémonie du retour des cendres de son parent lui donne l'occasion de faire un séjour au Montenegro. Il y découvre alors avec surprise que les monténégrains nourrissent à son égard une authentique ferveur royaliste.