Quatre siècles avant Jésus-Christ, le royaume d'Alexandre le Grand porte déjà le nom de Macédoine et, par la suite, l'empire Ottoman l'occupe mais n'en change pas le nom...

1991-Macedoine d EgeeLes guerres balkaniques du 20ème siècle font disparaître l'empire Ottoman et sa province multiethnique de Macédoine est alors divisée en 3 parties : 51% reviennent à la Grèce (Macédoine d'Egée), 39% à la Serbie (Macédoine de Vardar) et 10% à la Bulgarie (Macédoine de Pirin). Après la 2nde guerre mondiale, le Maréchal Tito accorde le statut de nation à la Macédoine de Vardar et l'intègre dans la Fédération de Yougoslavie.

En 1946, une guerre civile embrase la Grèce. Bien évidemment, le communiste Tito soutient les communistes grecs, espérant à terme pouvoir ajouter la Macédoine d'Egée à la Fédération de Yougoslavie. La guerre civile grecque prend fin en 1949 et la Macédoine d'Egée reste partie intégrante de la Grèce. En 1991, la Macédoine de Vardar accède à l'indépendance. Aussitôt, la Grèce lui refuse le droit d'utiliser le nom de République de Macédoine.

La Grèce s'oppose également à l'utilisation d'un drapeau qu'elle considère comme faisant partie du patrimoine hellénique et refuse de reconnaître le tracé des frontières de cette république. En 1993, la Macédoine de Vardar doit alors prendre provisoirement le nom d'ARYM (pour Ancienne République Yougoslave de Macédoine). Puis, 2 ans plus tard, sous la pression économique de la Grèce, l'ARYM doit également renoncer à son drapeau...