1944-le bocage du CotentinLes populations françaises de Normandie, majoritairement rurales, subissent l'occupation allemande depuis 4 ans. Aussi, en juin 1944, quand les troupes alliés débarquent sur le sol français, elles sont accueillis à bras ouverts !

Cependant, la rencontre avec les troupes américaines, qui sont quant à elles fortement urbaines, est un véritable choc civilisationnel pour les normands. De plus, dans le Cotentin, stationnent les intendances militaires des forces américaines...

Elles sont majoritairement composées de noirs, car les lois ségrégationnistes en vigueur aux USA interdisent aux soldats de couleur de combattre et de porter une arme.

Les normands échangent paisiblement avec eux du Calvados et du cidre, voire des oeufs et du beurre et reçoivent des américains du café soluble, des cigarettes blondes et du chewing-gum (ces produits étant de véritables nouveautés pour les français).


Une infime minorité d'américains commet des actes criminels, notamment des viols : 175 plaintes pour agression sexuelle sont déposées dans le Cotentin durant le mois de juin, certaines de ces agressions étant suivies de meurtres.


Majoritaires dans l'intendance US, les noirs le sont donc dans les condamnations pour viol de françaises. Pour couper court aux plaintes du gouvernement provisoire français, les tribunaux militaires américains se font impitoyables...

Les coupables sont quasi systématiquement condamnés à mort et sont rapidement pendus. Ces dizaines de viols sont toutefois sans commune mesure avec les dizaines de milliers d'agressions sexuelles commises à l'encontre des populations slaves d'Europe de l'est par l'Armée Rouge victorieuse.