2001-iles FalklandEn 1982, Leopoldo Galtieri, le chef de la junte militaire au pouvoir en Argentine, envoie son armée envahir l'archipel des îles Malouines, possession britannique. Les militaires anglais, rapidement expédiés par le 1er ministre Margaret Tatcher, délogent en quelques jours les envahisseurs et l'Angleterre trace alors une zone maritime d'exclusion d'environ 230 km autour des îles... Falkland.

Elle est ensuite agrandie et devient zone de pêche protégée en 1987. Or, 2 hasards fort appréciables pour l'Angleterre font que ces centaines de kilomètres-carrés d'océan sont le lieu où 2 espèces de calamars, l'Illex et le Loligo, prolifèrent et que les asiatiques, les grecs, les portugais et les espagnols en raffolent.

Pour ne pas avoir à investir de grosses sommes dans l'achat d'une flottille de pêche, le gouvernement autonome des îles Falkland choisit de vendre des licences d'exploitation à des pêcheurs étrangers. Ces licences rapportent environ 20 millions de livres par an, qui alimentent la cagnotte de ce gouvernement d'outre-mer et celle de la poignée d'habitants.

En quelques années, le gouvernement des Falkland parvient ainsi à construire un réseau routier qui désert jusqu'à la plus reculée des fermes. Port Stanley, la capitale, a également sensiblement amélioré son port et les quelques 2400 habitants de l'archipel bénéficient désormais d'un hôpital et d'une école neuve.

Les réserves du gouvernement autonome se maintiennent toutefois au dessus de 90 millions de livres et les habitants, dont le nombre ne diminue plus, prennent régulièrement l'avion pour aller dépenser leur argent dans les boutiques de luxe de Londres.