Dix millions d'européens ont fuit la guerre. En 1919, ils rentrent "chez eux". Pour ce qui les concernent, les réfugiés français découvrent alors que 2.126.000 hectares des terres agricoles du pays ont été ravagées, 900.000 moutons, 840.000 bovins, 380.000 chevaux et 330.000 porcs ont disparus, mangés par les soldats allemands. 

Des régions entières ont été mises à sac : 20.600 usines ont été pillées, 1699 communes totalement rasées, 2400 autres partiellementnt à reconstruire, 60.000 kilomètres de routes et de voies ferrées détruites, ainsi que près de 5000 ponts. Mais les français ont surtout perdu 1.400.000 des leurs, auxquels s'ajoutent 3.600.000 blessés et 600.000 mutilés.

1919-femmes allemandes


La grande majorité des français est donc convaincue que le Traité de Versailles est parfaitement juste et que l'Allemagne (dont ils ignorent que les populations connaîssent la famine) doit et peut payer les réparations de guerre.


Cette guerre, qui a mobilisé plus de 74 millions de combattants européens, en a tué 10 millions, blessé 19 autres millions et mutilé 10 millions supplémentaires. A ces chiffres terribles, ils convient d'ajouter les 9 millions d'orphelins et les 5 millions de veuves que l'Europe compte désormais parmi ses populations civiles.