Après la disparition de l'empire Ottoman, la République de Turquie est créée en 1923. Le nom de Kurdistan est alors officiellement utilisé en Turquie. Mais il est rapidement remplacé par "province du sud est" car le gouvernement turque craint que les kurdes de Turquie ne détruisent l'intégrité de leur territoire en réclamant un état indépendant. Une République kurde s'autoproclame en 1927 mais l'armée turque en reprend fermement le contrôle.

1991-Bush et BarzaniEn 1937 et 1938, plusieurs révoltes ont lieu dans la région du Dersim, en Anatolie, où vivent 5 millions de kurdes. Les révoltes sont réprimées et les autorités turques décident ensuite de "turquiser" les noms kurdes pour en affaiblir la culture.

Le Dersim est ainsi rebaptisé Tunceli. Les indépendantistes kurdes réagissent à cette "turquisation" en "kurdisant" à leur tour les noms des villes kurdes de Turquie, utilisant pour cela des noms vieux de milliers d'années.

Leur "capitale", Diyarbakir (en turc), devient ainsi Amida (en kurde), Urfa devient Riha, Bingöl devient Ceulik, etc...

En janvier 1946, en Iran, est créée la République kurde de Mahabad. Elle offre alors un état aux millions de kurdes iraniens, du moins pendant ses 14 mois d'existence puisqu'elle disparaît en avril 1947.


En 1991, après la guerre du Golfe, les kurdes qui vivent en Irak obtiennent la création d'une "zone administrative kurde" qui est quasiment indépendante. Elle est établie au nord ouest de l'Irak, entre la Syrie et la Turquie. La ville principale est Erbil. C'est dans cette agglomération que les kurdes irakiens ont installé un Parlement autonome kurde...