En 1947, lorsque l'empire indien est partitionné, le prince hindou qui dirige le Cachemire (à majorité musulmane) se refuse de choisir son rattachement au Pakistan ou à l'Inde. Les 2 pays le revendiquent aussitôt et, en 1948, leurs 2 armées se font la guerre. Puis l'Inde fait appel à l'ONU qui obtient un cessez-le-feu en 1949. Une ligne de partage est tracée et le Cachemire se retrouve coupé en 4 morceaux...

1999-Cachemire-carte realisee par Spiridon Ion CepleanuL'Aksai Chin (chinois), le Jammu et Cachemire (indien) et les Territoires du Nord (pakistanais).

Une 4ème et minuscule partie, le Cachemire Libre, se retrouve coincée entre le Pakistan et le Jammu et Cachemire.

L'accord signé avec l'ONU prévoit l'organisation d'un référendum d'autodétermination : il n'a jamais eu lieu.

Les hostilités reprennent en 1965 mais l'Inde et le Pakistan se contentent de camper sur leurs positions et de s'observer.

En 1989, des activistes islamistes commencent une guérilla contre les intérêts indiens.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont tuées, soit par des attentats, soit par la repression de l'armée indienne. La situation s'envenime et, en 1999, le Pakistan et l'Inde se déclarent à nouveau la guerre : un nouveau cessez-le-feu est signé en 2004.

L'Inde renforce alors sa frontière et construit un mur pour se protéger des attaques islamistes. Mais un nouveau motif de mésentente surgit alors entre le Pakistan et l'Inde : les eaux des rivières qui coulent le long des pentes de l'Himalaya devraient alimenter d'autres guerres dans cette région au cours du 21ème siècle...