Le 1er avril 1910, Karl Dönitz entre dans la marine impériale allemande comme cadet. Puis, en septembre 1913, il est nommé lieutenant à bord du croiseur Brestau. Le 1er mars 1918, il prend le commandement des sous-marins U 0-25 et U B-6 68 et participe à la guerre sous-marine de la Méditerranée. En 1930, il devient 1er officier de l'état-major de la Mer du Nord avant d'être nommé, en 1935, commandant en chef de l'armée de sous-marins du Reich.1945-Karl Donitz


Il veille alors personnellement à la bonne formation des jeunes commandant de sous-marins. En 1939, il devient contre-amiral et, en 1940, est décoré par Hitler lui-même.


Puis, le 14 mars 1942, pour le récompenser de l'intense activité que ses sous-marins ont déployé dans l'Atlantique, Karl Dönitz est nommé amiral et, en janvier 1944, il prend le commandement en chef de toute la marine de guerre allemande.

Karl Dönitz est considéré comme un militaire extrêmement fidèle à Adolf Hitler mais il n'a, jusqu'à présent, jamais joué le moindre rôle au sein des dirigeants nazis et n'a jamais non plus exprimé publiquement son attachement au parti. La seule fois où il s'est exprimé, c'est à la suite de l'attentat contre le führer : devant la marine allemande, il qualifie alors les coupables de "généraux déments qui devraient être détruits sans pitié".

Le 30 avril 1945, alors que les nazis voient en Henrich Himmler, chef des S.S., le successeur logique d'Adolf Hitler, ce dernier, avant de se suicider, désigne l'amiral Karl Dönitz pour le remplacer à la tête de l'Allemagne. Hitler, qui se méfie désormais de Hermann Goering et de Himmler, a donc choisit, en la personne de Dönitz, de léguer le pouvoir à l'armée plutôt qu'au NSDAP, son propre parti politique.