Entre 1937 et 1942, la Chine résiste, seule face aux armées de l'empire japonais. Puis, après l'attaque contre sa flotte à Pearl-Harbour, les USA entre à leur tour en guerre contre le Japon et, en 1943, lui fait perdre les îles Salomon, la Nouvelle-Guinée, Midway et les îles Aléoutiennes. Puis, en 1944, les généraux Mac Arthur et Nimitz prennent les principales bases stratégiques de leur ennemi avant de l'écraser sous des bombes atomiques.

1945-japonIls obtiennent ainsi, avec l'aide de l'Angleterre, de l'URSS et de la Chine, la capitulation du Japon au soir du 15 août 1945.

Ce dernier voit alors tous les territoires et pays qu'il avait envahis depuis 1895 lui être confisqués : les îles Riou-Kiou, l'île de Formose, la péninsule du Kouantoung, Port-Arthur, Dairen, le sud de Sakhaline, la Corée, les îles Marshall, les îles Carolines, les îles Mariannes et la Mandchourie.

Le Japon est donc relégué sur son archipel d'origine. De plus, dans l'ultimatum de Postdam, les alliés ont prévu de sanctionner le Japon par le désarmement permanent de toutes ses forces et par la suppression de toutes ses industries de guerre.

Très pauvre en matières premières, le pays du soleil levant se retrouve également rabaissé au rang de nation de second rang.

Dans les années à venir, le problème de ce pays va désormais consister, avant toute chose, à trouver comment nourrir ses 70 millions d'habitants, sachant que le sol de l'archipel est réputé être assez pauvre.