1946-general de GaulleLe samedi 19 janvier, vers 18 h., le bruit court déjà dans les rédactions que le général de Gaulle vient de prendre une décision surprenante...

A 22 h., son directeur de cabinet l'annonce enfin aux journalistes : le général se démet de ses fonctions de président du gouvernement provisoire !

Dans le courant de la nuit, le général de Gaulle invite les membres du gouvernement à assister à une réunion exceptionnelle. A l'heure dite, le général arrive avec ses 2 aides de camp. Son intervention est brève...

"J'ai décidé de me démettre de mes fonctions. Ma décision est irrévocable. Je prie Mr Vincent Auriol de bien vouloir assurer l'expédition des affaires courantes".

Puis il quitte immédiatement la réunion, laissant les ministres abasourdis. Ceux-ci organisent alors entre eux une conférence improvisée de 45 minutes à l'issu de laquelle ils ne font aucune déclaration.

Le 21 janvier, à peine revenu d'un voyage officiel à Londres, Vincent Auriol s'entretient longuement avec Léon Blum et plusieurs ministres socialistes.

Puis, quelques heures plus tard, il reçoit également le communiste Maurice Thorez en sa qualité de ministre du gouvernement.

Le lendemain 22 janvier, dans le journal Le Monde, le journaliste Remy Roure explique que "Le général de Gaulle a estimé qu'il ne pouvait [...] rester à un poste où son rôle d'arbitre était vain avec un gouvernement impuissant".