A la suite de la demande de l'Iran, les représentants des 5 plus grandes puissances mondiales se réunissent le 21 janvier pour préparer la prochaine réunion du conseil de sécurité le l'ONU. Une note iranienne, confiée au secrétaire exécutif Gladwin Jebb, dit que "par suite de l'intervention des fonctionnaires et des forces armées de l'Union Soviétique dans les affaires intérieures de l'Iran, une situation a été créée qui risque de mener à une crise internationale".

"Le gouvernement iranien a essayé à plusieurs reprises de négocier avec le gouvernement de l'Union Soviétique mais l'a fait sans succès". L'Iran demande donc à l'ONU d'examiner sans tarder la situation dans laquelle elle dit être agressée.

Andrej_Gromyko_1967Un an seulement après la fin de la seconde guerre mondiale, la jeune Organisation des Nations Unies va devoir prendre position sur les graves évènements qui viennent de se produire en Azerbaïdjan...

D'ailleurs, si ces évènements impliquent l'Iran et l'URSS, ils concernent également l'Angleterre. La délégation des USA indique que, pour ce qui la concerne, elle préfèrerait que l'ONU ne prenne aucune responsabilité face à "un problème aussi délicat".

De son côté, au nom de la délégation soviétique, Andreï Gromyko exprime sa colère contre ceux qui voudraient dresser les petites puissances contre les grandes et dénonce un retour aux méthodes de la Société des Nations...