1999-Yizo-YizoEn moins de 3 mois, Yizo Yizo devient le programme télévisé le plus regardé d'Afrique du Sud.

Diffusé chaque mercredi soir sur la chaîne publique SABC1, Yizo Yizo bat littéralement tous les records d'audience en étant regardé par plus de 2 millions de téléspectateurs chaque semaine.

Cette fiction se déroule dans un lycée et certains des acteurs y sont des élèves qui vendent de la drogue... sous la protection de leur proviseur.

Un autre tient le rôle d'un professeur qui se fait tirer dessus en classe.

Une jeune femme y devient une lycéenne qui se fait violer devant ses camarades de classe... lesquels ne réagissent même pas.

Un autre encore y est Papa Action, voyou de la pire espèce. Grâce à ce rôle, il devient malgré lui un des héros de la jeunesse sud-africaine.

Une bande de délinquants de la banlieue de Johannesbourg décide même de se faire appeler Yizo Yizo gang. "Pour faire comme dans la série", un lycéen met la tête d'un de ses camarades de classe dans la cuvette des WC avant de tirer la chasse d'eau. Ailleurs, des lycéens ravagent une classe en hurlant "Yizo Yizo !".

Désormais, l'Afrique du Sud se divise entre les partisans et les détracteurs de ce feuilleton sulfureux. Par prudence, les scénaristes modifient l'histoire et font arriver dans le lycée Yizo Yizo une directrice à poigne qui y remet de l'ordre.

Les producteurs sont cependant accusés par une partie de la presse d'inciter la jeunesse du pays à la violence... ce qu'ils réfutent. Ils défendent au contraire le côté pédagogique de leur série, laquelle ne ferait (d'après eux) que montrer ce qui se passait réellement pendant l'apartheid. Le ministre de l'éducation prend position et affirme devant les députés que la série Yizo Yizo est un excellent programme de télévision.