26 juillet 2016

1969 - L'agitation étudiante est déplacée hors de Paris

La contestation universitaire du mois de mai 1968 est terminée depuis quelques mois quand Charles de Gaulle et son gouvernement décident qu'il serait plus sage à l'avenir de disperser les étudiants, lesquels se trouvent concentrées dans le seul Quartier latin, à Paris. Sans perdre de temps, Edgar Faure, ministre de l'Education nationale, met alors en chantier la construction d'un centre universitaire dans le bois de Vincennes. La classe politique au pouvoir veut aller vite et les travaux commencent dés le mois d'août 1968. Et puis,... [Lire la suite]
22 juillet 2016

1969 -L'australien Ruppert Murdoch prépare la mondialisation de son empire

La presse écrite britannique est moribonde et une grande partie des journaux anglais sont en vente. L'australien Ruppert Murdoch, qui est déjà propriétaire d'une kyrielle de périodiques en Australie, flaire qu'il pourrait faire de bonnes affaires en Angleterre. Il débarque donc à Londres dans le but de racheter à vil prix des titres anglais. Il commence par la presse populaire et s'offre d'abord News Of The World. Puis, dans la foulée, il rachète The Sun avant de soutenir activement la candidature de Margaret Tatcher en 1979. ... [Lire la suite]
22 juillet 2016

1945 - L'URSS installe des régimes totalitaires en Bulgarie, en Hongrie, en Roumanie...

Pour avoir refusé de reconnaître le régime fasciste bulgare, Nicolas Petkov doit s'exiler. Il revient en Bulgarie en 1931 mais Adolf Hitler envahit son pays et Petkov est alors envoyé dans un camp de concentration. Puis, en 1944, la Bulgarie est libéré. Le 9 septembre, Petkov devient vice-président du conseil et signe un traité d'armistice à Moscou. En vertu des accords du Traité de paix interallié, la Bulgarie est alors placée sous occupation soviétique. Nicolas Petkov et le Parti Agraire dirige le pays jusqu'en 1945, date à... [Lire la suite]
18 juillet 2016

1965 - Le président De Gaulle sait-il qui a fait disparaître Ben Barka ?

Mehdi Ben Barka est un opposant marocain en exil à Genève. Hassan II, le roi du Maroc, et Oufkir, son ministre de l'intérieur, le trouve trop virulent à leur goût et aimeraient bien le voir revenir au Maroc pour l'interroger. Mais Ben Barka, en tant que principal dirigeant socialiste africain et en tant qu'organisateur de la 1ère Conférence tricontinentale des pays du tiers-monde, a d'autres ennemis, notamment le Mossad israélien ou la CIA américaine. Le 29 octobre à Paris, à l'occasion d'un supposé rendez-vous avec un producteur de... [Lire la suite]
17 juillet 2016

1947 - Les 4 ministres communistes sont démis de leurs fonctions

Réunis en urgence au Palais Bourbon, les élus du groupe socialiste de la SFIO décident de se rallier à l'opinion de Léon Blum et recommande à Paul Ramadier, président socialiste du conseil des ministres, de démissionner de force les 4 ministres communistes du gouvernement et de confier l'intérim de leurs postes à d'autres ministres en exercice jusqu'au remaniement du gouvernement. De son côté, le comité directeur de la SFIO choisit d'écouter les conseils du socialiste Guy Mollet et opte (à 12 voix pour et 9 contre) pour l'obtention... [Lire la suite]
10 juillet 2016

1942 - L'opération "Roundup" détruira rapidement l'armee allemande !

L'Angleterre, désormais seule face à la puissante machine de guerre allemande, attend en vain l'entrée en guerre des USA. Le 29 janvier 1941 à Washington, Churchill convainc Roosevelt que leur ennemi commun est l'Allemagne mais l'opinion publique américaine ne veut pas se mèler des affaires de l'Europe. Le 21 juin, Adolf Hitler attaque l'URSS. Staline demande alors à Churchill d'ouvrir un second front dans l'Artique ou en France... Puis, le 7 décembre, l'aviation japonaise attaque l'armée des USA à Pearl Harbour : l'opinion... [Lire la suite]
10 juillet 2016

1940 - Les nazis raflent les archives des francs-maçons français

Le 14 juin, à la tête de ses hommes, le théoricien nazi Alfred Rosenberg fait défoncer les portes des temples des francs-maçons parisiens. Dans les semaines qui suivent, il fait expédier à Berlin la totalité des archives des différentes loges. Les francs-maçons étant, avec les juifs et les communistes, des ennemis officiels des nazis, Rosenberg justifie l'importance de son envoi en affirmant que bien les connaître permettra de mieux les combattre. En fait, Alfred Rosenberg appartient à la très ésotérique société secrète de Thulé dont... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
09 juillet 2016

1947 - Les USA équipent et forment l'armée nationaliste chinoise

Molotov, ministre des affaires étrangères d'URSS, accuse les USA de ne pas respecter les accords qui ont été signés en août 1945 concernant la Chine. Le général Marshall lui répond que les forces armées américaines évacue actuellement ce pays et que, au 1er juin, il n'y restera plus que 6180 soldats. L'agence Tass et Radio Moscou affirment de leur côté que les USA apporte en réalité une aide conséquente aux troupes gouvernementales chinoises. L'agence Tass prétend également que les USA sont en train d'installer des bases... [Lire la suite]
09 juillet 2016

1999 - La Serbie proclame l'état d'urgence

Le 23 mars, après le refus de la Serbie et de Slobodan Milosevic d'accepter son plan de paix au Kosovo, Javier Solana, secrétaire général de l'OTAN, donne l'ordre au commandement suprême des 19 pays alliés de lancer des opérations militaires aériennes sur la République fédérale de Yougoslavie. Les députés serbes se réunissent alors de toute urgence en séance parlementaire... A 191 voix contre 0, ils votent une résolution qui s'oppose au déploiement de troupes étrangères sur le Kosovo. Milan Milutinovic, président de la Serbie,... [Lire la suite]
06 juillet 2016

1954 - Daimler-Benz commercialise un coupé extremement luxueux

Neuf ans après la fin de la seconde guerre mondiale, les USA et l'Angleterre se montrent très pressés de voir renaître l'industrie allemande. Leur motivation première est de ne plus avoir à l'assister économiquement et la seconde est de voir l'Allemagne redevenir au plus vite un état politiquement fiable (et alliée, car la guerre froide entre l'est et l'ouest s'amplifie). A Stuttgart, l'entreprise Daimler-Benz décide aussitôt de saisir cette chance. Au Salon International de l'Automobile de 1954, à New-York, elle dévoile alors un... [Lire la suite]