Alors que, dans les années 1920, elle n'est encore qu'une adolescente, Federica Montseny publie un 1er livre. Puis, devenue jeune femme, elle adhère à la Confédération Nationale du Travail (CNT) espagnole, forte d'un million de membres. Federica Montseny n'hésite jamais à prendre la parole devant les ouvrières et les ouvriers de Barcelone pour défendre les causes féministes et les théories des anarchistes de la CNT.

1936-Federica MontsenyEn 1931, la République est proclamée en Espagne et, en 1936, Federica Montseny intègre le gouvernement comme ministre de la Santé.

Elle transforme alors les palaces espagnols réquisitionnés en centre d'hébergement pour les enfants des rues et légalise l'avortement. 

Federica Montseny rallie également les prostituées à la cause des républicains, enseigne la sexualité aux femmes et combat fermement le machisme des espagnols.

Le 19 juillet 1936, l'armée du général Franco est vaincue et dispersée par les troupes républicaines à Barcelone.

Mais, en 1937, Staline ordonne aux communistes espagnols de combattre les anarchistes et, rien qu'à Barcelone, les affrontements entre communistes et anarchistes provoquent plus de mille morts.

Les 4 anarchistes qui sont ministres dans le gouvernement démissionnent aussitôt. L'aviation de Hitler entre alors en scène...

Les avions allemands bombardent les villes républicaines et permettent au général Franco de s'emparer du pouvoir. Mélées aux milliers de républicains en fuite, Federica Montseny passe à pied la frontière française puis, tout comme les autres réfugiés, elle est ensuite parquée dans un camp en France. Pendant la guerre, elle parvient à échapper à la Gestapo allemande. Elle poursuit ensuite sa vie d'anarchiste à Toulouse où elle s'occupe du Planning familial.