1945-les ruines de Dresde apres un bombardement des alliesDésormais vaincue, l'Allemagne va devoir réparer les souffrances et les pertes qu'elle a fait subir à l'Europe. Pour les souffrances, le Tribunal de Nuremberg va chercher les coupables parmi les dignitaires nazis.

Pour les pertes, l'URSS, les USA, l'Angleterre et la France prélèveront chacun leur part sur la partie de l'Allemagne qu'ils occupent, ainsi que sur les biens allemands existants en dehors du Reich.

Par ailleurs, l'URSS s'engage à satisfaire les demandes de la Pologne en les prélevant sur sa propre part.

L'URSS recevra 16% de l'outillage industriel allemand, sauf si celui-ci est indispensable à l'économie de paix (en contrepartie, l'Allemagne percevra une valeur équivalente en denrées alimentaires, en charbon, en bois et en pétrole).

Une part supplémentaire de 10% d'outillage industriel sera transférée sans contrepartie en URSS, et ce avant 1947. Le volume de ces 10% d'outillage sera fixé par le Comité de contrôle militaire. Les USA, le Royaume-Unis, l'URSS (et la France) renoncent à exiger toute participation dans les entreprises allemandes, lesquelles garderont donc pleinement leur indépendance. De son côté, l'URSS abandonne toute revendication concernant l'or saisi par les troupes alliées sur le territoire de l'Allemagne.

Enfin, pour ce qui concerne le sort des marines allemandes, tant militaire que commerciale, les USA, la Grande Bretagne et l'URSS ne prennent pas de décision, préférant nommer des experts qui les aideront à mettre en place un plan d'action commun...