Albert Einstein grandit au sein d'un famille de la bourgeoisie juive allemande. Il prend des cours de violon et devient en peu de temps un excellent violoniste. Puis, Albert Einstein fait de brillantes études à l'Ecole Polytechnique de Zurich, en Suisse, où il obtient un diplôme d'ingénieur en 1905. Ses recherches, qu'il nomme Théorie de la relativité, lui permettent de prouver qu'il existe une équivalence entre l'énergie et la masse.

1930-Albert Einstein et Niels BohrEn 1919, sa théorie est reconnue par la communauté scientifique qui voit en lui le digne successeur d'Elmut Newton.

En toute logique, Einstein reçoit le prix Nobel de physique en 1921 et a droit aux honneurs des dirigeants des principaux pays du monde.

Ceux-ci découvrent alors, avec surprise, un savant joyeux et blagueur. Mais, en 1933, pendant qu'il est reçu par les Etats-Unis, Adolf Hitler est élu chancellier de l'Allemagne.

Le juif Albert Einstein décide alors de ne pas retourner dans son pays natal et intègre l'équipe enseignante de l'université américaine de Princeton.


La passivité de l'Europe face à la montée en puissance du nazisme l'inquiète. Puis il apprend par Niels Bohr, un important physicien danois, qu'une équipe de chercheurs allemands travaille à la réalisation d'une bombe atomique.


Einstein avertit le président américain Franklin Roosevelt le 2 août 1939. Ce dernier comprend la gravité de la situation et, en décembre 1941, lance le Projet Manhattan, lequel va donner naissance à la 1ère bombe nucléaire en 1945.

Le pacifiste Einstein intervient par la suite auprès d'Harry Truman, successeur de Roosevelt, et le supplie de ne pas lancer de bombe atomique sur le Japon. En 1955, il signe une déclaration dans laquelle il réclame l'interdiction des armes nucléaires, avant de s'éteindre quelques jours plus tard.