Influencé par les travaux de Bernheim et de Charcot, l'allemand Sigmund Freud utilise l'hypnose en 1895 pour étudier ce que l'on nomme alors "hystérie". Il déclenche ainsi une petite révolution en découvrant en chaque être l'existence de l'inconscient et en créant un procédé (nommé par lui analyse) qui permet d'entrer dans cet inconscient. Freud travaille minutieusement sur l'étude des rêves et, en 1900, publie L'Interprétation des Rêves.

1938-Sigmund FreudD'après lui, le cerveau humain fonctionne en mêlant l'égo, l'introjection des interdits parentaux et la réalité extérieure. Sigmund Freud étudie également la sexualité de ses patients et s'intéresse notamment à leurs perversions sexuelles.

Il découvre ainsi qu'ils passent successivement du stade oral au stade anal, puis au stade phallique.Il nomme l'attachement de l'enfant pour son parent de sexe opposé de Complexe d'Oedipe.

En 1905, il fait éditer Essais sur la Théorie de la Sexualité et découvre l'existence du mécanisme de refoulement, de rejet d'une pulsion... et celui de transfert du patient vers son analyste.

Freud classe ensuite lesdits patients en plusieurs catégories : les uns sont hystériques, d'autres sont névrosés et d'autres encore sont paranoïaques.

Mais, au début des années 1930, les milieux scientifiques et religieux allemands lui deviennent brusquement hostiles. Puis, en mai 1933, les nazis procédent à des autodafés et brûlent ses livres.

Le juif viennois Sigmund Freud tient bon, avant de décider de quitter l'Allemagne, en mars 1938, pour sauver sa fille de la déportation.

Il meurt l'année suivante à Londres. Ses soeurs, qui se croyaient protégées par leurs grands-âges, meurent dans un camp de concentration. Au début du 21ème siècle, les nombreux ouvrages que Sigmund Freud a publié servent encore de référence dans les milieux de la psychanalyse.