Vers 1959, le jeune Elvis Presley s'est fait une belle place dans le monde de la chanson. Il a lui-même composé les titres qui l'ont rendu célèbre (I want you, Love me tender, Don't be cruel, My baby left me). Son public va même jusqu'à le considérer comme l'égal d'un dieu. Presley a inventé le style Rockabilly et chante de façon saccadé. Sur scène, il se déhanche de façon provocatrice et fait ainsi se pâmer ses jeunes admiratrices hystériques.

1970-Elvis PresleyLes médias américains pourfendent "Pelvis Elvis" qu'ils considèrent comme un délinquant obscène, alors qu'une grande partie de la jeunesse du pays en a fait le symbole de son grandissant désir d'indépendance.

A partir de 1960, Elvis Presley se tourne doucement vers le cinéma et s'assagit fortement. La société de consommation le transforme peu à peu en icône du "rêve américain". Vers 1970, le "King Elvis" fait encore des disques mais très rarement des concerts.

Elvis Presley est en train de sombrer dans la dépression lorsque, un beau jour, il assiste à un concert des Beatles : le groupe britannique lui redonne alors envie de chanter et, plein d'enthousiasme, il enregistre Moody Blue dans la foulée. Puis, le 16 août 1977, il meurt brusquement. Depuis lors, une rumeur affirme qu'il est toujours vivant et qu'il habite dans une petite cabane au fond des bois... et 17% des américains pensent que celà est tout à fait vrai.

Une autre rumeur prétend qu'Elvis Presley a été drogué à son insu, avec des amphétamines ou des médicaments mortels. Son ancienne maison, à Graceland, a été transformée en musée et, venues du monde entier, 700.000 personnes s'y pressent chaque année. L'anniversaire de sa mort sert de prétexte à un extravagant pélerinage de la part de ses admirateurs, lesquelles demeurent encore nombreux malgré les années.