Le 16 mai, le journal arménien Droschak annonce que ce seraient les autorités turques qui auraient commandité le massacre du 23 mars dans la région de Van. Les criminels de droit commun chargés de cette besogne (entièrement exécutée à l'arme blanche) sont restés impunis. La population arménienne ayant survécue aurait ensuite été massivement arrêtée et ses maisons auraient été pillées par les membres de la police.

1908-Abdulhamid IIEn juillet, le mouvement politique Jeune Turquie (créé à la fin du 19ème siècle par le réformateur Midhat Pasha) s'impose en Albanie et dans 3 districts de la Macédoine.

Puis, menée par le Comité Union et Progrés et la Fédération Socialiste Ouvrière, l'agitation révolutionnaire qui secoue la ville de Salonique inquiète le sultan Abdülhamid II : il craint que l'armée ne se révolte à son tour.

C'est pourquoi, pressé par ailleurs par Jeune Turquie, le sultan finit par accepter d'abolir la censure, fait procéder à l'élection démocratique d'un parlement et accepte de libéraliser son régime. L'Autriche profite alors du désordre qui règne dans l'empire Ottoman pour annexer la Bosnie et l'Herzégovine, violant ainsi délibérément les clauses du traité de Berlin qui lui avait seulement accordé un protectorat sur ces 2 provinces.

L'annexion autrichienne déclenche aussitôt la mobilisation générale en Serbie, cette dernière ayant elle-même ambitionné d'annexer l'Herzégovine et la Bosnie pour créer le nouvel état de Grande Serbie ! De son côté, la Russie suit avec une attention extrême le déroulement des évènements qui se produisent aux portes de son empire...