Federico Garcia Lorca est le 1er enfant d'une famille bourgeoise de Grenade, en Andalousie. Il y grandit dans le respect de la démocracie et, dans les années 1920, le pianiste, guitariste, chanteur et dessinateur qu'il est se met à fréquenter l'avant-garde artistique de Madrid. Ce "touche à tout" devient ami avec les peintres Joan Miro et Salvador Dali, ainsi qu'avec le cinéaste Luis Bunuel. Il se tourne ensuite vers l'écriture de poèmes.

1936-Federico Garcia LorcaEn 1928, Federico Garcia Lorca fait éditer Romancero gitano, un recueil fortement inspiré par les cultures andalouses et gitanes. Puis il s'éloigne du folklore espagnol et écrit Poète à New-York, un recueil dans lequel il exprime son attachement à la liberté des sens et son angoisse face à la mort.

Dans l'Espagne conservatrice et bigote des années 1930, le jeune Federico Garcia Lorca s'emploie prudemment à cacher son homosexualité.

Il crée la compagnie de théâtre La Barraca et écrit pour cette dernière des pièces légères comme La Savetière Prodigieuse et des drames comme Noces de Sang (en 1933), Yerma (en 1935) ou La Maison de Bernarda (en 1936).

En juillet 1936, bien que ses amis le lui aient fortement déconseillé, il part en vacances dans sa ville natale de Grenade. Il y trouve une ville prête à basculer dans la guerre civile...

En effet, la milice fasciste du général Franco se prépare a y prendre le pouvoir et Federico Garcia Lorca fait ensuite partie des 5.000 espagnols que la Garde Civile franquiste arrête dés le premier jour.

Les miliciens connaissent ses idées favorables à la démocratie, son soutien au Front Populaire espagnol et son homosexualité. Le 19 août, les franquistes le font s'agenouiller et, sans autre forme de procès, l'exécute d'une balle dans la nuque.