Le 31 août, à l'aube, la princesse Diana, son ami Emad Al Fayed et leur chauffeur meurent tous les 3 dans un accident de voiture dans le tunnel du Pont de l'Alma, à Paris. La monarchie britannique tente alors de concilier la discrétion souhaitée par la famille de la princesse avec l'immense chagrin qui a touchée des millions de personnes dans le monde entier. Dans le même temps, une vive polémique met en cause les photographes spécialisés dans les clichés de célébrités  et d'aucuns les considèrent comme responsables de l'accident.

princess-diana-death-headlines

Plusieurs photographes d'agence ont d'ailleurs été interpellés sur les lieux de l'accident et certains ont été placés en garde à vue par la police.

La police cherche, en effet, à définir la part de responsabilité de ces photographes dans le fait que le chauffeur roulait à 190km/h sur une voie de circulation qui est limitée à... 50km/h.

Il leur est également reproché d'avoir réalisé de morbides clichés de l'intérieur de la voiture et des 3 victimes.

De plus, selon les dires d'une dizaine d'automobilistes présents dans le tunnel, aucun des photographes n'a porté secours aux accidentés.

Avant de périr dans ce dramatique accident, la princesse Diana a accordé une interview à la journaliste Annick Cojean : elle se plaint auprès d'elle du manque de respect de sa vie privé et de "l'extrême férocité" de certains organes de presse.

Les obsèques de la princesse ont eu lieu le samedi 6 septembre à l'abbaye de Westminster et de très nombreux chefs d'état y ont assistés. La princesse Diana a ensuite été inhumée dans l'intimité à Althorp, une commune se trouvant à une centaine de kilomètres de Londres.