Le 10 juin, l'automobile de son altesse le prince Scipion Borghese (que Luigi Barzini accompagne comme co-pilote) prend le départ d'une course qui promet d'être épuisante puisqu'elle doit mener les concurrents qui y participent de Pékin à Paris. Les 2 hommes et leur véhicule quitte donc Pékin et, après avoir parcouru 160 km., parviennent sans encombre à Kalgan, au bout de 5 rudes journées de progression en terre chinoise...

1907-course Pekin-ParisIls en repartent pour affronter les étendues infinies du désert de Gobi, où ils doivent mesurer leur courage à d'effroyables tempêtes de sable.

Borghese et Barzini avancent avec tellement de difficultés qu'ils n'atteignent la petite ville russo-chinoise de Klakta que le 24 juin au soir.

L'étape suivante mène ensuite nos 2 intrépides automobilistes sur les rives du lac Baïkal et, le lendemain, à la date du 2 juillet, ils rallient la ville russe d'Irkoutsk.

Le 9 juillet, le prince et son co-pilote atteignent ensuite celle de Krasnoïark et, le lendemain, celle d'Atchink. Ils poursuivent leur aventureux périple à travers d'immenses steppes et pénètrent dans la ville d'Omsk le 16 juillet.

Leur trajet se poursuit encore dans ces steppes démesurées et ils n'arrivent à Iekateriensbourg qu'après 2 jours de plus. Puis ils se retrouvent ensuite à Perm, le 22 juillet, et atteignent la région de Nijni-Novogorod le 25. 

Le 27, ils arrivent enfin à Moscou où le prince s'accorde 3 jours de repos. Puis ils repartent et parviennent à Saint-Petersbourg. Le 5 août, Borghese et Barzini entrent dans Berlin où personne ne les attendait aussi tôt ! Leur véhicule rallie ensuite Liège avant d'atteindre Meaux le 10 août. Le lendemain, après 2 mois effroyables, ils entrent en vainqueurs dans Paris : leurs plus proches concurrents sont à 4000 km. derrière eux !