Pendant la 1ère guerre mondiale, l'Angleterre promet leur indépendance aux peuples arabes, alors sous domination turque, en échange de leurs ralliements. Une fois libérés, les territoires de ces mêmes peuples sont placés sous l'administration de la Société Des Nations, laquelle la confie à l'Angleterre. En 1917, les britanniques ayant promis la création d'un "foyer juif" en Palestine, des milliers de juifs viennent s'y installer dés 1919.1920-manifestation contre l immigration juive en Palestine


Mais la population palestinienne, très majoritairement arabe, voit d'un mauvais oeil cette invasion massive et commence à s'opposer violemment à l'immigration juive.


Le conflit est mis en veilleuse pendant la seconde guerre mondiale mais reprend dés que celle-ci est terminée. S'appuyant sur la promesse faite en 1917 par Lord Balfour, les juifs réclament désormais la création d'un État juif.

Ils reçoivent l'appui des USA, ce qui déclenche aussitôt les plus vives protestations du camp arabe. De son côté, l'Angleterre tente de trouver un compromis qui permettrait de satisfaire juifs et arabes. En novembre 1946, une conférence doit se tenir à Londres : les sujets qui devront y être abordés reposent sur l'idée d'une division de la Palestine en 4 zones fédérées mais les arabes comme les juifs de Palestine refusent d'y participer.

Les USA militent pour l'autorisation rapide d'une importante immigration juive tandis que l'organisation juive Irgoun Zwai Leumi multiplie les attentats terroristes anti-britanniques. La Ligue arabe se réunit alors à Damas : elle s'oppose à la désignation d'une commission d'enquête de l'ONU, à l'expropriation d'arabes vivant à cet endroit depuis 10 siècles et demande la reconnaissance de la Palestine comme état arabe indépendant...