Depuis 1935, l'Angleterre tente de transformer l'Empire des Indes en une fédération mais, face à l'hostilité des hindous et des musulmans, elle préfère provisoirement y renoncer. Aprés la seconde guerre mondiale, elle propose un gouvernement central mais cette idée est également refusée par les indiens : le gouvernement britannique met alors en place le plan Mountbatten qui prévoit de séparer les hindous et les musulmans.

1947-annonce de l independance de l IndeEn effet, puisqu'ils semblent incapables de s'entendre, l'Angleterre a décidé de couper l'Empire des Indes en 2 pays : l'Hindoustan et le Pakistan, l'un et l'autre devenant membres du Commonwealth britannique.

Ainsi, le 3 juin 1947, Nehru (au nom du Parti du Congrés) et Jinnah (au nom de la Ligue Musulmane) acceptent les propositions du gouvernement britannique. Mais une tâche délicate attend les hindous et les musulmans...

Le plan Mountbatten prévoit que ce sont les indiens qui devront tracer eux-mêmes les frontières du Pakistan. Celles ci étant définies, lord Mountbatten, vice-roi des Indes, lit la déclaration d'indépendance de l'Inde et du Pakistan le 15 août. A partir de cette date, l'Empire des Indes cesse donc officiellement d'exister. Toutefois, les troupes britanniques resteront là encore plusieurs mois, afin d'éviter que le continent ne sombre dans la violence.

Des heurts meurtriers ont d'ailleurs commencés à se produire dans la province du Bengale et dans celle du Pendjab, précisément aux endroits où la frontière du Pakistan n'a pas encore été définitivement tracée. Les transferts de populations entre le Pakistan et l'Inde ont, quant à eux, déjà provoqué plusieurs milliers de morts...