Le 1er congrés du Rassemblement du Peuple Français (RPF) commence le 16 avril à Marseille par le discours d'ouverture du général de Gaulle. Puis Jacques Soustelle, 1er secrétaire du mouvement, revient sur l'année écoulée et rappelle les actions de propagande menées auprès de la classe ouvrière, le combat engagé contre le syndicalisme politisé et les tous premiers succès électoraux obtenus par le mouvement...

1948-Rassemblement du Peuple Francais

Soustelle évoque également l'idée du général d'organiser des élections à scrutin majoritaire. Le lendemain, le général de Gaulle prononce un discours de cloture dans lequel il détaille ses idées pour relever le pays : accroissement de la production nationale, compressions des dépenses de l'Etat et autonomie administrative accordée aux territoires d'outremer inclus dans une grande Union Française.

Constatant que l'Europe est coupée en 2, le général se dit favorable à la construction d'une Europe occidentale comprenant l'Allemagne et dont le centre physique sera la France. Cette dernière devra assurer elle-même sa défense, sans s'en remettre aux seules bombes atomiques américaines. Le général condamne "le régime des partis qui s'est arrogé tous les pouvoirs de la République" et appelle à des élections générales à scrutin majoritaire.

Pour l'heure, en novembre, se sont celles du Conseil de la République qui ont lieu : elles permettent aux gaullistes du RPF de progresser fortement, au détriment des radicaux du MRP et du Parti Communiste Français. Les radicaux Alain Poher, secrétaire d'Etat au Budget, et Yvon Coudé du Foresto, secrétaire d'Etat aux Affaires économiques, sont même tous les 2 battus !