Au sortir de la seconde guerre mondiale, la situation économique de la France est loin d'être florissante. De plus, le marché noir, la corruption et la spéculation gangrène le pays. Le gouvernement français prend alors la courageuse décision de retirer les billets de 5.000 francs de la circulation pour la fin du mois de janvier. Cette mesure, qui sera forcément impopulaire, poursuit 2 objectifs...

1948-retrait des billets de 5000francs

Le premier est de diminuer (provisoirement) le pouvoir d'achat des français pour provoquer une baisse des prix à la consommation et, ainsi, éradiquer le marché noir. Le second a l'ambition de prendre à contrepied les spéculateurs qui ont converti leurs capitaux en billets après la forte baisse de l'or et des devises étrangères, laquelle baisse fait suite à la mise en place d'un marché libre de l'or et des monnaies.

Le gouvernement a cependant tenu à rassurer les petits porteurs : ils seront intégralement remboursés et, donc, ne courent aucun risque de perte. Par contre, au delà d'une certaine  somme (non encore fixée), les billets de 5.000 francs des gros porteurs seront convertis en bons du trésor. De plus, leurs noms et adresses seront soigneusement enregistrés et les numéros de leurs billets précieusement listés et archivés.