Le lundi 30 juin à minuit, la "cession à perpétuité de Hong-kong à la Couronne britannique prendra fin et la colonie redeviendra chinoise 156 ans après avoir été offerte aux anglais par l'empereur de Chine. Quelques heures avant minuit, le président Jiang Zhemin a ordonné à 4.000 soldats chinois de se tenir prêts à entrer dans la ville dés que le transfert de souveraineté sera devenu effectif.

1997-Hong-Kong

Jiang Zhemin a promis que la Chine respecterait les droits des habitants de Hong-kong et, de son côté, Tung Chee-hwa, le nouvel administrateur chinois de la ville, a affirmé que la République Populaire de Chine y organisera des élections à l'horizon de mai 1998, celles-ci permettant de renouveler le parlement de cette "région administrative spéciale".

A l'annonce de l'évènement, la population chinoise de Hong-kong a affiché une attitude de relative indifférence. Pour ce qui les concernent, les britanniques qui résident dans cette même ville ont copieusement célébré ce transfert d'autorité à la Chine en faisant bruyamment la fête dans les bars.

Une fastueuse réception, en présence du prince Charles et de la secretaire d'état américaine Madeleine Allbright, a accueillie les personnalités anciennes et nouvelles de Hong-kong. Lorsqu'elle prendra fin, Chris Patten, le dernier gouverneur britannique, quittera définitivement la ville.