Les soviétiques considèrent que la rupture des relations entre les alliés et eux (survenue le 20 mars pendant une virulente discussion de la conférence de Londres), est une violation des accords de Yalta et de Posdam. Le maréchal Sokolovski a donc aussitôt quitté cette conférence. Sur le terrain, les trains militaires alliés, qui veulent aller des zones qu'ils contrôlent jusqu'à Berlin, doivent traverser la zone soviétique...

1948-marechal Sokolovski

Le maréchal Sokolovski décide de tous les soumettre à une inspection extrêmement tatillonne à compter du 1er avril...

A Berlin, face à cette pression des soviétiques, le général américain Lucius Clay, le général Robertson et le général Koenig décident d'adopter une attitude trés ferme.

Il semble de plus en plus évident que l'objectif des soviétiques est de transformer la zone allemande qui est sous leur contrôle en une république soviétique !

Et dans la stratégie des russes, Berlin en deviendra évidemment la capitale ! Donc, la présence des forces américaines, anglaises et françaises à Berlin est pour eux un épineux problème. Pour le résoudre sans faire parler les armes, les soviétiques mettent alors en place un arsenal de mesures destinées à empêcher l'approvisionnement (y compris en nourriture) des zones occidentales.

Les britanniques et les américains décident immédiatement qu'ils resteront coûte que coûte à Berlin. Le général Lucius Clay a d'ores et déjà envisagé l'organisation du ravitaillement du secteur américain de Berlin en mettant trés rapidement en place un pont aérien...