La foule suit avec attention cette phase de la célèbre course française et le suspens est à son comble car les 2 coureurs Juan Manuel Fangio et Mike Hawthorn sont âprement en train de lutter pour la 1ère place. A l'entrée de la ligne droite des stands, Hawthorn double l'Austin Healey que pilote Lance Macklin. Puis, il décide de s'arrêter à son stand, se rabat  brusquement et coupe la route de l'Austin avec sa Jaguar...  

1955-accident aux 24 Heures du Mans

Lance Macklin fait alors un écart pour éviter Hawthorn. Derrière leurs 2 voitures se trouvent la Mercedes de Pierre Levegh et celle de Fangio...

Levegh lève un bras en signe d'impuissance, ce qui met en garde Fangio et lui permet d'éviter les autres voitures et... l'accident.


Il n'en est pas de même pour Levegh : sa Mercedes se soulève, atterrit non loin de la foule avant d'exploser, tuant 81 personnes et en blessant plus de 100.


Ce drame devient tristement le plus grand de l'histoire du sport automobile. La firme Mercedes décide aussitôt de se retirer de toutes les compétitions. Au lendemain de cet accident mortel, quelques pays interdisent même les courses automobiles sur leur territoire

La marque Mercedes fait cependant un retour timide en rallye (et sans vraiment faire parler d'elle) à la fin des années 1970. Puis, après 34 ans d'absence, les voitures allemandes reviennent participer aux 24 Heures du Mans en 1989... et gagnent la course !