Chercheur en ingénierie électrique à l'université privée de Stanford, Martin Hellman vient de mettre au point un système de cryptage qui permet de sécuriser des données et des communications. Il considère sa découverte comme infaillible, étant même convaincu qu'elle est largement plus fiable que les clés de codage que l'Agence Nationale de Securité (la NSA) américaine utilise ici et là...

1975- Martin Hellman invente le cryptage tetephonique

La NSA, justement, s'intéresse de trés près aux travaux de Martin Hellman. L'agence considère même que son invention est si importante qu'il est hors de question de risquer de la voir tomber entre les mains d'un ennemi.

C'est pourquoi, sans plus attendre, la NSA exige que cette nouvelle technologie soit classée top secret. Hellman et ses collègues s'insurgent aussitôt... 

Les chercheurs californiens de la Leland Stanford Junior University considèrent la demande de la NSA comme une atteinte à leur droit de publier le fruit de leurs découvertes et, au grand dam des agents de la NSAMartin Hellman obtient le droit de publier sa découverte. Plusieurs entreprises lui achètent aussitôt le brevet de son invention et la commercialisent rapidement.

Et c'est ainsi que, en 2001, utilisant dans leurs communications téléphoniques le système de cryptage de Martin Hellman pour préparer leur attaque aérienne contre les USA, les terroristes d'Al Quaeda parviennent à empêcher que leur projet criminel ne soit découvert par les services de renseignements intérieurs américains...