1950-general Mac-Arthur

Le 24 novembre, au nom de l'ONU, le général américain Douglas Mac Arthur déclenche une attaque dont l'objectif est d'envahir la Corée du Nord jusqu'à la frontière chinoise.

Les troupes de l'ONU progressent sans difficultés vers le Yalu et le général Mac Arthur affirme aussitôt que cette guerre sera terminée pour Noël.

Pendant ce temps, la délégation chinoise arrive à Lake-Success où elle entend fermement participer à la négociation sur le sort de la Corée, sur sa possible admission au sein de l'ONU et sur son attitude en Indochine.

A Pékin, la radio nationale affirme quant à elle que l'armée française a violée à plusieurs reprises la frontière qui sépare la Chine du Vietnam. Les autorités françaises en poste à Saïgon nient fermement ces accusations.

Par ailleurs, il se murmure dans des ambassades occidentales installées en Asie que de discrets commandos armés chinois arrivent d'ores et déjà en Indochine, à l'instar de ceux qui sont massivement présents en Corée du Nord.

Le chargé d'affaires britannique à Pékin a pour sa part été chargé de faire parvenir un message au président Mao Tse Toung pour l'assurer de la volonté de l'ONU de préserver les intérêts de la Chine. A Paris, après 2 jours de débats, les députés ont approuvé au parlement, par 337 voix, la position du gouvernement français en Indochine...