Vers 1930, les ingénieurs et les designers dessinent des formes aérodynamiques pour les avions, les bateaux, les voitures et... les locomotives à vapeur. Le plus célèbre est l'américain Raymond Loewy. En France, André Huet conçoit un carénage aérodynamique pour locomotive, avec des prises d'air à l'avant et une cheminée raccourcie. Ce carénage apporte 2 énormes avantages...

1939-locomotive Type 12

Il offre un gain de vitesse mais permet également de diminuer la consommation de charbon de la locomotive.  André Huet en habille un modèle nommée Pacific Etat 1325.

Puis il se met au service de la Société Nationale des Chemins de fer Belges (SNCB) qui veut des locomotives capables d'atteindre 140 km/h.

Huet travaille alors avec Raoul Notesse pour créer une machine nommée Type 12...

En juillet 1939, la société Cockerill livre les 6 premières Type 12 à la SNCB et les 1ers essais permettent d'atteindre 165 km/h avec 5 wagons.

Quand l'armée allemande envahit la Belgique, 3 de ces locomotives sont évacuées en France, les 3 autres subissent un bombardement à Bruxelles.  A la fin de la guerre, le Canada et les USA exportent 300 locomotives à vapeur en Europe, laquelle n'est désormais plus capable d'en fabriquer.

Vers 1960, les locomotives électriques commencent à remplacer celles à vapeur. Les Type 12 vont cependant assurer la ligne Lille-Bruxelles jusqu'en 1962. Puis elles sont mises à la ferraille, sauf une qui est cachée par des cheminots nostalgiques dans un dépot. En 1985, la locomotive Type 12 survivante est restaurée et traverse Bruxelles pour participer au 150ème anniversaire de la naissance de la SNCB.