1981-François Mitterrand


Au mois de novembre 1981, soit 6 mois aprés son élection, le président François Mitterrand est atteint de métastases osseuses et d'un cancer de la prostate. Son état de santé est alors tenu secret.


Puis, en juin 1990, le président Mitterrand songe à démissionner et il demande à Claude Gubler, son docteur, de rédiger un bulletin de santé pour tout révèler aux français.

Mais, sous la pression des ministres Michel Charasse et Hubert Vedrine, le bulletin proposé par le Dr. Gubler est fortement édulcoré et les français n'apprennent pratiquement rien. En novembre 1994, Claude Gubler estime que François Mitterrand n'est "plus capable d'assumer ses fonctions" et que rien ne l'intéresse en dehors de sa propre maladie...

Il écrit encore que le président a "gardé toutes ses facultés intellectuelles" mais qu'il n'exerce plus son rôle de chef de l'Etat français. Or, les élections présidentielles ne sont que dans 6 mois. Arrive alors l'élection de Jacques Chirac à la présidence : elle libère François Mitterrand ! Puis, ce dernier meurt le 8 janvier 1996 et, dés le 17 janvier, les Editions Plon publie "Le grand secret", le livre de Claude Gubler.

Gubler y révèle toute l'évolution de la maladie qui rongeait François Mitterrand depuis 15 ans et le Conseil de l'ordre des médecins envisage alors de le sanctionner. Le professeur Bernard Debré se dit même horrifié par les révélations du livre. Le docteur Guy Vallancien, quant à lui, propose qu'un collège de médecin transmette dorénavant au Conseil constitutionnel des bulletins de santé du président...