1994-les 3 prix Nobel de la paix

Aprés les obsèques du 1er ministre Itzhak Rabin, assassiné par un nationaliste israélien, Shimon PeresBill Clinton, le roi Hussein de Jordanie et le raïs d'Egypte Hosni Moubarak se réunissent pour entamer des pourparlers à 4. C'est la 1ère fois que les 2 chefs d'états arabes sont accueillis à Jerusalem. A la demande d'Israël, Yasser Arafat s'est, quant à lui, abstenu de s'y rendre.

Le 6 novembre, Shimon Peres, 1er ministre par intérim, affirme une fois encore que le meurtre d'Itzhak Rabin ne modifiera pas le désir d'Israël de voir se poursuivre les négociations de paix entre palestiniens et israéliens. Auparavant, le parlement israélien doit confirmer le travailliste Shimon Peres , qui dispose d'une assez courte majorité dans les sondages, à son poste de N°1 du gouvernement.

Au lendemain du meurtre de Rabin, les nationalistes du Likoud ont le souci de faire le moins possible parler d'eux, le temps que l'opinion publique oublie leur attitude récente : en effet, une grande partie des israéliens reproche à l'extrême-droite d'avoir créé le climat politique de violence et de haine qui a favorisé l'assassinat d'Itzhak Rabin par un fanatique religieux de l'ultra-droite.

Les députés du Likoud choisissent donc la prudence et décident de tous s'abstenir dans le vote qui, du coup, confirme sans problème Shimon Peres en tant que 1er ministre. Une fois élu, ce dernier a d'abord tenu à rendre hommage à Itzhak Rabin et a déclaré : "Il n'y a rien d'autre à faire que de continuer dans la voie tracée par un grand chef disparu".