En septembre 1980, le DC10 du vol 772 de la compagnie UTA décolle de Brazzaville pour rejoindre Paris, emportant à son bord ses 170 passagers et son équipage. Alors qu'il survole le désert du Ténéré, l'avion explose. Il n'y a aucun survivant. L'enquête qui s'ensuit permet de découvrir qu'il s'agit d'un attentat commandité par Mouammar Kadhafi, chef suprême de la Libye...

caricature de Kadhafi

En effet, Kadhafi a fait déposer dans l'avion une pleine valise d'explosifs, qui a été déclenchée à distance.

Le colonel Mouammar Kadhafi se venge ainsi de la France, cette dernière l'ayant empêché d'envahir le Tchad.

En 1998, les familles des victimes se rassemblent sur le lieu même du crash, en plein désert, là où les débris sont toujours présents...

Leur association Les Familles de l'Attentat du DC 10 d'UTA dessine alors un cercle de 60 mètres de diamètre, réalisé avec des pierres noires ramassées aux alentours.

170 miroirs brisés sont ensuite déposés sur le cercle pour symboliser les 170 passagers disparus dans l'attentat.

Puis, la queue de l'avion est retrouvée à 16 kilomètres du lieu du drame...

Elle est alors installée dans le cercle et reçoit une plaque commémorative où figurent les 170 noms des victimes.

Tous ces travaux ont été en grande partie financés par les 170 millions de dollars que le gouvernement libyen a fini par accepter de donner en dédommagement aux familles des victimes.

Dans le ciel du désert du Ténéré, le mémorial que l'association Les Familles de l'Attentat du DC 10 d'UTA a érigé peut désormais être vu de tous les avions qui le survolent.