Le 20 janvier, Bill Clinton devient le 42ème président des Etats-Unis. Quasiment inconnu il y a 1 an, le gouverneur de l'Arkansas (l'Etat le plus pauvre et le moins progressiste des USA) l'a donc emporté. En effet, le démocrate Bill Clinton a obtenu 43% des suffrages, le républicain George Bush (président sortant) 38% et le milliardaire indépendant Ross Perot 19%. 

1995-Bill Clinton au Parlement de Londres

Par ailleurs, Bill Clinton triomphe largement en nombre de grands électeurs puisqu'il obtient plus de 300 mandats.

Le Congrés (Chambre des représentants plus Sénat) est, à une écrasante majorité, aux mains du Parti Démocrate.


L'avantage a été donné à Bill Clinton par les électeurs car ce dernier s'est engagé à s'occuper en premier de l'Amérique !


En cette année 1992, la première source d'inquiétude des américains est la perte de leur emploi et la seconde est la baisse de leur pouvoir d'achat.

Une majorité des électeurs, notamment ceux de la classe moyenne, a donc choisi de désavouer le président George Bush qu'ils considèrent comme le responsable de leurs actuels problèmes économiques.

Le nouveau président et son équipe devront en tenir compte et la politique de Bill Clinton devrait sans aucun doute être beaucoup plus protectionniste et isolationniste que celle des conservateurs de l'équipe de George Bush, lesquels laissent en héritage un déficit budgétaire de 300 milliards de dollars (d'ailleurs pointé du doigt pendant la campagne électorale par Ross Perot).