Le 26 août 1992, la Conférence internationale sur l'ex-Yougoslavie commence à Londres : elle rassemble les différents belligérants, les ministres des Affaires étrangères des 12 pays de la Communauté Economique Européenne (CEE), les représentants de la Hongrie et de l'Albanie, Boutros Boutros-Ghali pour l'ONU et des délégués de la Conférence Islamique.

1993-Cyrus Vance

Au bout de quelques jours, lord Carrington, le négociateur de la CEE, déclarent que les serbes, les croates et les musulmans mentent tous et il quitte son poste.


Il est remplacé par David Owen, ancien secrétaire au Foreign Office, qui travaille alors main dans la main avec Cyrus Vance, le médiateur de l'ONU.


Les 2 hommes veulent aller vite car l'actualité médiatique devient brûlante... 

Des images télévisées ont fait découvrir aux opinions publiques européennes la situation de la ville de Sarajevo et l'existence de camps de détention serbes.

Les journalistes dénoncent aussi ce qui ressemble désormais à une purification éthnique, à des faits de tortures et de viols de masse. 

Slobodan Milosevic comprend que l'heure est venue de signer un accord avec la communauté internationale. Plutôt que de se battre militairement contre le monde entier, il appose le 2 mai 1993, à Athènes, sa signature sur les feuillets du plan Vance-Owen qui stipule simplement qu'à l'avenir, la Bosnie sera découpée en 10 provinces autonomes et que Sarajevo aura son propre statut...