Aprés avoir déclarée la guerre à la France le 10 juin 1940, l'Italie transforme les déserts de Libye et d'Egypte en un vaste théâtre de guerre. Les premiers combats ont lieu en septembre avec l'offensive du général italien Graziani qui s'empare de toute la côte égyptienne comprise entre la Libye et Sidi el Barrani. Mais, en décembre, le général britannique O'Connor déclenche une fulgurante contre-offensive...

1940-desert de Libye

Les troupes anglaises et indiennes chassent les italiens d'Egypte, entre en Libye, puis s'emparent de Bardia et de Tobrouk avant de décimer leurs ennemis à Bengazi. L'Allemagne se porte au secours de l'Italie en mai 1941 et les panzers du général Erwin Rommel foncent vers la forteresse de Tobrouk. Mais les britanniques parviennent toutefois à la garder et y renforcent leurs positions. 

En novembre, le général Cunningham prend la tête de l'opération Crusader et repousse les forces germano-italiennes jusqu'à Agedabia. En janvier 1942, les forces germano-italiennes font à leur tour reculer les britanniques, les massacrent, s'emparent de la forteresse de Tobrouk et entrent en Egypte. Les britanniques se ressaisissent en juillet et leur artillerie harcèle sans relache leurs ennemis à El Alamein.

Cette bataille dure jusqu'en novembre et se termine par l'anéantissement des Forces de l'Axe. Les armées britanniques envahissent toute la Libye et, en mai 1943, avec l'aide du 2ème corps d'armée américain, en chassent définitivement les troupes germano-italiennes. Le général Rommel, considèrant que la stratégie d'Adolf Hitler a fait perdre l'Allemagne en Libye, décide alors de lui retirer sa confiance...