Le sultan Muhammad ibn'Abd al Rahman cède sa province d'Ifni à l'Espagne en 1860 mais ce ne sera qu'en 1934 que le gouvernement de la République espagnole donnera l'ordre de prendre possession de ces terres et d'y ériger la ville de Sidi Ifni. En 1956, la France accorde son indépendance au Maroc mais l'Espagne décide quant à elle de garder Ifni et le Sahara occidental...

1957-Fort de Sidi Ifni

En 1957, l'Armée de Libération Marocaine (ALM) commence à organiser des attaques contre la garnison espagnole d'Ifni et déclenche une guerre entre l'Espagne franquiste et le Maroc.

A Sidi Ifni, les soldats espagnols manquent de tout et les incessantes attaques de l'ALM dégradent toujours plus leurs conditions de vie.

Ils manquent  même dramatiquement de nourriture avant chaque passage du navire de ravitaillement venu d'Espagne...

Leurs fusils datent de la guerre civile et ils n'ont que des espadrilles pour parcourir le caillouteux désert. Pendant ce temps, en Espagne, l'opinion publique ignore tout des conditions de vie de son armée et ne sait même pas que des combats ont lieu à Ifni : la dictature de Franco a mis en place la censure et, officiellement, l'Espagne est en train de mater des "révoltes de bandits". En réalité, l'armée espagnol recule sans cesse !

Puis la guerre se propage au Sahara occidental et, en février 1958, la France intervient : les troupes franco-espagnoles repoussent celles de l'Armée de Libération Saharienne (ALS) et un cessez-le-feu est signé. L'opinion publique espagnole n'est évidemment pas informé que prés de 300 espagnols ont été tués et 574 autres blessés. Mais les appelés sont désormais massivement expédiés à Ifni où la guerre continue...