1904-Theodor Herzl

Le journaliste autrichien Théodor Herzl, le baron Edmond de Rothschild, la banque anglaise Rothschild et d'autres juifs européens décident, à la fin du 19ème siècle, de réagir face à la montée de l'antisémitisme en Europe...

Ils créent le mouvement sioniste, lequel prône la création d'une nation indépendante où les juifs de tous pays pourront échapper à l'antisémitisme en y trouvant refuge.

L'Angleterre en guerre y perçoit alors une potentielle opportunité politique et, en 1917, lord Balfour écrit à Rothschild...

Il lui propose l'aide du gouvernement britannique pour l'installation d'un état juif sur les terres de la Palestine.

En échange, les sionistes devront s'employer à amener en Palestine un grand nombre de juifs russes, afin de les éloigner des  milieux révolutionnaires bolcheviks où ils sont, du goût de lord Balfour, déjà beaucoup trop actifs.  

La colonisation de la Palestine reste cependant assez faible jusqu'au début des années 1930 car peu de juifs européens et américains adhérent aux thèses sionistes. Mais l'assassinat de 6 millions de juifs par les nazis fait fortement se développer le sionisme au sortir de la guerre et le peuplement juif en Palestine s'en accélère d'autant.

Le bateau Exodus, et ses 4500 passagers juifs, entame en 1947 un périple vers la Palestine que le Mossad, service secret sioniste, transforme en opération de propagande. Les USA et l'URSS font ensuite pression sur l'ONU qui, le 29 novembre, décide finalement de partager la Palestine en 2 : une grande partie est réservée au peuplement des juifs et une petite pour accueillir la population arabe. L'ONU accepte ainsi la création d'Israël, qui va passer du statut de protectorat britannique à celui d'état indépendant.