Hans Wilsdorf quitte son Allemagne natale pour la Suisse où, à partir de 1900, il travaille pour l'horloger Cuno Korten, à La Chaux-de-Fond. En 1905, il s'associe à Alfred Davis et ils créent ensemble leur propre entreprise horlogère sous le nom de Wilsdorf & Davis. Wilsdorf achète des mouvements de grandes précision à Jean Aegler et assoie ainsi la bonne renommée de leur petite société. 

Rolex-Submariner

Puis Wilsdorf change le nom de la firme pour celui de Rolex en 1908 et l'installe en Angleterre.

En 1914, Wilsdorf la rapatrie en Suisse pour échapper aux 33% de taxe d'importation que le gouvernement britannique a mis en place afin de soutenir l'effort de guerre.

Bien installé à Genève, il y fait alors de longues recherches et, le 24 novembre 1927, peut enfin présenter une montre dont le mécanisme est parfaitement étanche à l'eau.

Cependant, la clientèle reste septique. Pour la convaincre de la robustesse de la montre Oyster, la société Rolex installe des aquariums dans les vitrines de ses boutiques et y immerge des exemplaires de sa nouvelle montre révolutionnaire.

Puis, Rolex décide d'associer son nom à celui de la nageuse britannique Mercedes Gleitze qui devient, cette année là, la 1ère femme à traverser la Manche à la nage...

En plus de réaliser ce splendide exploit sportif, Mercedes Gleitze arbore une Rolex Oyster au poignet et démontre ainsi quelles exceptionnelles qualités de robustesse possède cette montre, laquelle est la première de l'histoire de l'horlogerie à être parfaitement étanche.