En créant le personnage d'Arsene Lupin, Maurice Leblanc ancre le roman policier dans la littérature française. Il est suivi en 1907 par Gaston Leroux qui écrit Rouletabille et, en 1911, par Pierre Souvestre et Marcel Allain qui donne naissance à Fantomas. Puis, à partir de 1918, le roman policier obtient une bonne place dans les librairies et, surtout, dans les kiosques à journaux des gares.

1927-Agatha Christie


En 1927 naît Le Masque, une collection dirigée par Albert Pigasse qui publie Le meurtre de Roger Ackroyd d'Agatha Christie.


Les éditeurs Hachette et Gallimard suivent et font connaître des auteurs comme Georges Simenon, Raoul Whitfield, Pierre Very ou Jacques Decrest.

Gallimard crée la collection Série Noire en 1945 et publient Pas d'orchidées pour Miss Blandish de James Hadley Chase

En 1949, Gallimard réitère avec la Série Blème dont le 1er titre est J'ai épousé une ombre de William Irish.

Les Presses de la Cité inaugure alors la collection Mystère avec Visage de rechange de Earl Stanley Gardner (à qui se joindront Chandler, Simenon, Hammett et Frédéric Dard). De son côté, Flammarion lance Détective Club, Denoël confie Oscar à Marcel Duhamel et Hachette lance Les éditions du Scorpion

La collection Fleuve Noir va ensuite faire la part belle à Frédéric Dard et à son cultissime San Antonio. Pour sa part, aprés avoir édité la série des James Bond 007 de Ian Fleming, la maison Plon confie à Gérard de Villiers le soin d'éditer ses propres romans et collections : SAS, Brigade mondaine, L'exécuteur, etc...