Réunie en juillet à Los Angeles, la convention des démocrates américains doit choisir son candidat à l'élection présidentielle. Pour commencer, les délégués décident de faire une ovation à Adlai Stevenson, lequel a été à 2 reprises leur candidat. Au bout de 28 minutes, le calme revient et le président de la convention fait commencer le vote, état par état, par ordre alphabétique... 

1960-Convention Democrate-USA

Quand arrive le tour du Wisconsin, John F. Kennedy se détache de ses 2 concurrents avec un gain de 750 voix... Il ne lui en manque donc plus que 11 pour obtenir l'investiture. Le Wyoming annonce alors qu'il donne ses 15 suffrages à Kennedy, ce qui déclenche la liesse de la convention démocrate. Pour faire bonne mesure, le Kansas (qui n'avait pas encore voté) donne ses 21 voix à John Kennedy.

Le Missouri décide subitement de modifier son vote et apporte désormais son soutien à Kennedy, sénateur du Massachusetts. Le président de la convention demande alors, comme le veux la tradition chez les démocrates, que John F. Kennedy soit élu par acclamation... l'ensemble des délégués se lève comme un seul homme et hurle son approbation : Kennedy sera le candidat de tous les démocrates !  

John Kennedy prend ensuite la parole et rend un vibrant hommage aux 2 autres postulants, Stuart Symington et Lyndon Johnson. Puis il appelle l'ensemble du Parti Démocrate à unir ses forces pour le porter à la présidence. Arrivé en tête avec 845 voix (contre 409 pour Lyndon Johnson), Kennedy est désormais devenu l'incontestable candidat des démocrates à l'élection présidentielle américaine.