Ida Dalser, riche et jeune bourgeoise, tombe amoureuse en 1913 de Benito Mussolini, un cadre du Parti Socialiste qui prône l'entrée en guerre de l'Italie contre l'empire Austro-Hongrois alors que son parti est pour la non intervention du pays. Mussolini, qui en est finalement exclu, décide alors de créer Il Popolo d'Italia, son propre journal, avec la fortune d'Ida Dalser (qu'il vient d'épouser religieusement). 

P1170167

En 1915, Mussolini est blessé à la guerre : les autorités militaires préviennent son épouse, Ida Dalser, laquelle reçoit ensuite une carte d'identité et une pension de 7,70 lires au nom d'Ida Mussolini.

En 1916, un fils nait de leur union (Benito Albino Mussolinique Benito Mussolini reconnait comme étant le sien. Il est cependant condamné par la suite, par le tribunal de Milan, à verser une pension alimentaire à son épouse. 

Parvenu à la tête de l'Italie, Mussolini affirme que son épouse (civil) se nomme Raquelle Guidi, qu'il n'a jamais eu de relation avec Ida Dalser et qu'il n'est donc pas le père de l'enfant prénommé Benito Albino.

Ida Dalser remue ciel et terre pour que le duche reconnaisse son fils...


Mais, en 1926, par l'entremise de son frère Arnaldo, Mussolini fait retirer à sa mère le petit Benito Albino qui est alors placé sous la tutelle d'un dénommé Bernardi.


D'abord mise en résidence surveillée, Ida Dalser est ensuite enfermée dans l'asile psychiatrique de Milan. Elle meurt en 1937 dans celui de Venise et son corps disparait. Benito Albino "Bernardi" est à son tour interné en asile psychiatrique. En 1942, comme sa mère, il y meurt : une accidentelle surdose d'insuline le terrasse d'un arrêt cardiaque à 26 ans. La nouvelle de sa mort est discrètement transmise au duche.