En 1940, Henriette Hanotte aide les soldats anglais égarés à rejoindre Dunkerque avant de rallier le réseau de résistance Comète où elle se spécialise dans l'exfiltration des pilotes alliés dont les avions ont été abattu (elle en sauve plus de 50). La Gestapo démasque en 1944 les membres du réseau Comète et Henriette Hanotte s'enfuit en Espagne où elle devient sous-lieutenant dans l'armée anglaise. 

Ecusson_des_Partisans_Armés

Andrée Dumon distribue à vélo le journal clandestin La Libre Belgique et intègre elle aussi le réseau Comète dans lequel elle aide les aviateurs alliés à rejoindre l'Angleterre. Capturée en 1943, elle est déportée au camp de Ravensbruck.

Pierre-Paul Baeten est quant à lui choqué par l'attitude pro-nazi d'un de ses professeur et, alors âgé de 15 ans en 1941, il décide de s'engager dans la Résistance. Il transporte alors en vélo le courrier entre le réseau d'Anvers et celui de Baden.

Avec 3 autres résistants, il cambriole des mairies de village pour approvisionner la Résistance en tickets de rationnement. Il est par la suite arrêté et déporté dans le camp de Nordhausen.

De son côté, Marcel Frankson a rejoint les 12 étudiants du groupe Hotton de l'Université Libre de Belgique en 1940... 

Ce groupe prend le maquis dans les Ardennes en 1941 et parvient à se mettre en relation avec le Special Operations Executive (SOE) britannique.

En 1942, Andrée Herscovici-Geulen, institutrice à Bruxelles, assiste médusée à l'arrestation par la Gestapo de tous les élèves juifs de sa classe. Elle intègre alors le Comité de Défense des Juifs de Bruxelles et participe ainsi, jusqu'en 1944, au sauvetage de milliers d'enfants.